Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juin 2016 4 23 /06 /juin /2016 17:06
Ascension finale Mondarrain
Ascension finale Mondarrain

Samedi 2 juillet 2016 à 15h, le Massaï a dompté les fauves enragés.

Retour au début du XXI ème siècle…

Il était une fois, dans le zoo de Pessac, un homme d’une vingtaine d’année… dit le Sage. Chaque jour, après son travail, il se rendait au zoo impatient d’y croiser de nouvelles (co)naissances d’Orang Outan, de lions, de girafes, de fouines, de lévriers.

Un jour, alors qu’il n’a plus le moral après une énième visite au zoo, Gauth’ repère un caneton, agile et musclé aux muscles saillants et au poil doux. Gauth’ a le feeling et surtout un coup de foie gras : ce futur canard s’appellera Massaï et fera du demi-fond. Il le prend alors sous son aile et ses palmes, l’allaite, le nourrit, le gave et l’entraine en forêt, en montagne, sur le sable. Massaï ne connaitra ses vrais parents Castor Flo et Bruno l’écureuil bien des années plus tard. Aujourd’hui, Canard Massaï est depuis 25 ans et restera le petit protégé de Gauth’ depuis avec qui il a noué une relation unique sans prise de bec… Gauth’ avait vu juste. Il a misé sur le bon canard ! II a créé un canard volant qui se déplace aussi vite en montée que sur piste, aussi vite en mer que sur terre.

Pendant les années de mutation de Massaï, Gauth’ a choisi d’élever des animaux aux qualités de vitesse et d’agilité indéniables : le chat Tonio et le lièvre Jojo pour accompagner la transformation sociale du canard. Un trio animal venu tout droit du zoo de Pessac allait devenir le pilier du PAC (Pessac Animal Club) des années plus tard. Chaque semaine, à raison de 3 entrainements par semaine, Gauth’ nourrissait ses bêtes, contrôlait leur temps, leur récup. « Un vrai lien amical s’est formé entre l’homme et l’animal », commentaire heureux d’un Gauth’

Minime, cadet, les chronos tombent les uns après les autres. Le trio croise sur sa route PAB le guépard. A l’aise dans la boue et agiles dans l’eau, les cross sont la propriété privée des animaux pessacais. « Sauvages à leurs débuts, ce trio a su se discipliner pour atteindre de beaux objectifs ensemble » déclare l’AntiloPat’. Ils seront abandonnés sur une pelouse un soir de meeting de chasse.

Dans le début des années 2000, Gauth’ a su s’entourer de guides compétents : Eladio un spécimen en voie de disparition, mi-homme mi-kangourou aux pieds palmés comme Massaï. Ce « Kanghomme » a rejoint le club pour apporter son savoir-faire domestique. Peu captif, il a su apprivoiser les jeunes pousses animales et leur ôter leur instinct sauvage : Juju l’anguille, Rambo le singe ou encore Frek le bison.

Cette année, la course des Crêtes et sa parade nuptiale du vendredi soir sera le grand rendez-vous entre les animaux du zoo de Pessac et ceux de la ferme d’Espelette ! (Il parait que le taureau Frek veut se faire une vache de ferme !)

Au départ cette 41ème édition d’Espelette, deux belles bêtes félines rejoindront la troupe pessacaise : Elise la lionne et Guillemette la panthère. Le baptème d’intronisation aura lieu samedi 2 juillet quelques heures avant la course. Ces bêtes sauvages devront se confronter à la fraîcheur de l’eau du ruisseau pour peut-être nous offrir un moment animal de t-shirt mouillé ou de topless !

Samedi 2 juillet, Il est 13h30… « Give me a PPPPPP, Give me a AAAAA, Give me a CCCCCC, …… »

Rdv à 17h le vendredi 1er juillet à Cestas pour un weekend de folie ! Cf articles sur Espelette #rienàprouver

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Bel article le bison ! <br /> Le cabri sera de retour pour Espelette 2017 !
Répondre
F
Cabri c'est fini !
E
T'es qui Cabri ?